ATP: la fin du Big Four ?

Au lendemain des deux tournois américains d’Indian Wells et de Miami, qui ont sacré respectivement Del Potro et Isner, une question légitime se pose, est-ce la fin du Big Four ? En effet, si Federer avait réalisé le doublé l’an dernier, ce dernier n’a pas pu faire mieux qu’une finale et une défaite au premier tour de Miami contre Kokkinakis cette année. Quand on regarde les demi-finales de Miami, Isner-Del Potro et Carreno Busta-Zverev, on se demande depuis quand et combien de fois cette situation s’est présentée, un dernier carré de Masters 1000 sans la présence de l’un des quatre ogres, Federer, Nadal, Djokovic et Murray. Depuis plus d’une décennie, ces quatre monstres, tous devenus numéros un mondiaux, trustent les titres et ne laissent que quelques miettes aux autres joueurs. Fin du Big Four ? Vous regardez le classement et vous me dites que je vais trop vite en besogne. Federer et Nadal sont loin devant tout le monde et le matelas de points d’avance sur leurs poursuivants laissent augurer des mois futures aux places 1 et 2. Force est de reconnaître que ces deux joueurs banalisent l’extraordinaire et les performances qu’ils accomplissent encore après tant d’années tiennent du véritable exploit.

Toutefois, le fan de Federer que je suis, n’oublie pas que le maestro aura bientôt 37 ans et que si l’age n’est qu’un nombre, il a tout de même son importance dans le sport de haut niveau. La fontaine de jouvence tennistique du Suisse est dû à une programmation scientifique de son calendrier et à un talent incroyable. Et à mon grand damne, le Suisse fera encore une fois l’impasse sur la saison de terre battue, trop éprouvante pour lui. Ceci doit normalement ouvrir en grand les portes à l’empereur de l’ocre depuis plus de douze ans. Toutefois, la santé de l’espagnol m’inquiète un peu. Je sais que l’on tient ce discours depuis plus de dix ans, mais Rafa a bientôt 32 ans et les abandons et les forfaits se sont accumulés ces derniers mois. On espère le voir en forme le reste de cette année. Djokovic est 13 ème mondial, mais la vraie question que l’on se pose est de savoir s’il a toujours envie de jouer au tennis. J’ai vu le fantôme du Serbe lors de ses deux défaites au premier tour des masters 1000 américains. Nole veut-il vraiment faire les sacrifices nécessaires pour un retour au premier plan ? J’ai l’impression que non, mais j’espère me tromper. Quand à Murray, plus que sa trentième place, c’est son état physique qui inquiète. L’Ecossais pourra t’il retrouver le corps en bonne santé d’un top player, rien n’est moins sur.

Je sais que je ne parais pas optimiste pour nos quatre légendes vivantes, mais l’usure physique et psychologique font leur effet dans un sport aussi exigeant que le tennis. Je pense également que le tennis va vivre une période de transition lorsqu’ils ne seront plus sur le circuit. Si Federer et Nadal sont toujours au top, c’est bien entendu grâce à leurs immenses talents, mais aussi parce que personne n’arrive à s’imposer derrière eux. Cilic, Zverev et Dimitrov sont encore trop irréguliers. Kirgyos aime t’il vraiment le tennis ? L’ATP doit se trouver des champions charismatiques pour assurer la relève. Au risque de vivre une période de grand vide après le départ de nos quatre champions.